Qui est la dernière victime du Google Bomb en 2018 ? « IDIOT »

Qui est la dernière victime du Google Bomb en 2018. « Idiot »

Définition : Google Bomb (ou « bombes Google ») est un processus par lequel un groupe de personnes conspire à faire figurer artificiellement un site Web haut en première page de résultats de recherche sur Google en créant des liens comportant un mot ou une phrase en particulier et pointant vers le site Web en question sans pour autant que ce dernier ait un contenu qui correspond à ce qui a été mis dans ces liens.

Google a décidé de mettre fin à cette pratique en apportant des retouches à sa formule de classement des pages par pertinence. De telles retouches avaient restreint la capacité de certains groupes (relativement petits) de créer des bombes Google, mais cette pratique n’a pas été complètement éradiquée.

En savoir plus sur les Google Bombs ou le Google bombing

Les « bombes Google » sont des efforts collectifs visant à créer des liens comportant une phrase ou une expression clé et pointant vers un site web pour élever artificiellement son classement dans les pages de résultats de recherche Google pour cette phrase ou expression. Le succès d’une « bombe Google » dépend fortement sur l’influence du PageRank. Certaines bombes de Google ont une motivation politique, tandis que d’autres ne sont que de pures plaisanteries et que certaines peuvent être créées pour faire de l’autopromotion.

Idiot

En 2018, la bombe Google est avec le mot « Idiot » dans le but de classer la photo de Donald Trump au premier rang des résultats pour les images dans Google.

IDIOT-Google-Bomb

IDIOT-Google-Bomb

Miserable Failure

La bombe Google la plus connue était peut-être l’expression « miserable failure », elle a été créée en 2003.
L’expression de recherche « miserable failure » a été créée dans le but de classer la page web de la biographie de George W Bush au premier rang des résultats de cette recherche, même si cette expression n’y figure nulle part. Depuis lors, d’autres ont riposté en créant des liens comportant la même expression « miserable failure » et pointant vers d’autres pages de biographie, notamment celles de Jimmy Carter, Michael Moore et Hillary Clinton. La biographie de Bush eu également été liée à d’autres expressions, telles que « worst president ever » et « great president ».

Pourquoi ce « processus de référencement » a-t-il réussi ?

Bien que les algorithmes exacts de Google pour le classement des résultats de recherche restent un mystère, nous savons que le classement PageRank en est pour quelque chose. Les algorithmes de Google considéraient que les expressions utilisées dans les liens pontant vers une page web donnée en un rapport plus ou moins étroit avec son contenu. Si un certain nombre de liens comportent une certaine expression telle que : « utiliser Google efficacement » et pointent tous vers un article donné sur le web, Google supposera que cette expression à un rapport avec le contenu de cet article, même si cette expression n’y figure absolument nulle part.

Il était alors possible que n’importe qui crée sa propre Google bombe pour la biographie Bush, il suffisait de créer un lien hypertexte comportant l’expression « miserable failure » et le pointer vers la page web visée, qui était celle de la biographie de George W Bush.
Quelle a été la réaction de Google face à cette « bombe » ?
Au début, Google n’a rien fait pour modifier le classement des pages web sur les résultats de recherche. Il s’est contenté de publier un lien vers une déclaration en haut de la page de résultats de recherche pour « miserable failure » et « failure ».
En gros, plutôt que d’essayer de deviner quels résultats de recherche relevaient du « Google bombing » et lesquels étaient naturels, Google a choisi de laisser les choses telles qu’elles étaient.

La déclaration de septembre 2005 de Google avait pour conclusion ce qui suit :
« Nous ne pouvons en aucun cas excuser la pratique du Google bombing, ni aucune autre action visant à compromettre l’intégrité des résultats de recherche, ce qui nous amène même à y apporter manuellement des modifications afin d’éviter que de telles pratiques n’aient lieu. De pareilles plaisanteries peuvent être déplaisantes pour certains, mais elles n’affectent pas la qualité générale de notre service de recherche, dont l’objectivité demeure, comme toujours, l’une de nos principales priorités. »
Après un certain temps, Google est revenu sur sa déclaration en apportant des modifications sur son algorithme, lesquelles visaient à l’élimination d’un bon nombre de « bombes ».

… et le Google Bombing est devenu un sport national
Certains fans de moteurs de recherche se sont mis à organiser des concours pour déterminer celui qui peut obtenir le meilleur classement dans les résultats de recherche pour des phrases ou des expressions telle que «“trou du cul du web” pour le profile de Nicolas Sarkozy’s sur Facebook

Étant donné que ces expressions n’avaient aucun sens, ces concours de recherche ne perturbaient en aucune manière les recherches normales. La seule chose que l’on pouvait leur reprocher c’était d’encourager les « commentaires spams » que l’on mettait dans des blogs et les livres d’or et qui comportaient des liens vers des sites Web concurrents, chose qui était gênante pour les blogueurs.

Quelles leçons les webmasters avaient-ils tirées des Google Bombs ?
Je n’encourage personne à créer des bombes Google ou à participer à des concours de SEO de ce genre. Cependant, je peux vous expliquer le principe de fonctionnement d’une bombe Google pour que vous puissiez en savoir plus sur les techniques de référencement efficaces.

La principale leçon à tirer du « Google bombing », c’est que la façon dont vous écrivez la phrase que vous utilisez pour créer un lien hypertexte vers une autre page Web est importante. Ne créez pas de liens comportant la mention « cliquez ici » ou quelque chose du même genre. Utilisez un texte d’ancrage décrivant votre document. Par exemple, en savoir plus sur l’optimisation des moteurs de recherche.

Quelques Google Bombs célèbres

Vous trouverez une liste des Google Bombs célèbres dans le passé comme dans le présent sur Google Blogoscoped.
Bon nombre de ces Google Bombs ont disparues avec le temps pour bien des raisons, notamment à cause des liens d’origine qui ont disparu avec le temps. Certaines, comme celle de Rick Santorum, ont perduré pendant des années.

La fin du Google bombing ?

En janvier 2007, Google a annoncé qu’il avait peaufiné son algorithme de recherche dans le but de supprimer la plupart des Google Bombs. En effet, le jour où cette déclaration a été émise, la fameuse bombe « miserable failure » ne fonctionnait plus et la première page des résultats de cette recherche pour cette requête affichait des pages pointant toutes vers des articles sur le Google bombing.

Était-ce réellement la fin du Google bombing ? Probablement pas. Bien que cet ajustement apporté à l’algorithme de Google ait pu éliminer de nombreuses bombes Google, cela n’en était pas le cas pour toutes. Il serait donc possible que de futurs webmasters blagueurs puissent trouver de quoi contourner les modifications qui ont été apportées à l’algorithme de Google.

La fameuse « Miserable Failure » refait surface

Au début du mois d’avril 2007, la fameuse Google Bomb « miserable failure » a fait une brève réapparition, du moins pour le mot « failure ». Quelle était alors la différence ? Le site Web de la Maison Blanche a commis l’erreur d’utiliser le mot « failure » dans l’un de ses articles mis en avant.

Cela pourrait signifier que les modifications qui ont été apportées à l’algorithme de Google pour mettre fin à cette pratique se concentraient en partie sur le fait de savoir si le site lié contient l’un des mots utilisés dans le lien pour en déterminer la pertinence.

L’administration Obama a complètement repensé le site Web de la Maison Blanche et n’a pas redirigé les liens de l’ancien site web. Cela expliquerait la réapparition de la toute vieille Google bomb « miserable failure ».

SEO Montreal

Nous sommes une société de marketing numérique qui vise à aider nos clients à atteindre d'excellents résultats dans plusieurs domaines clés.

Demander un devis

Nous offrons des services de référencement professionnel qui aident les sites Web à augmenter radicalement leur score de recherche organique afin de rivaliser pour le classement le plus élevé, même lorsqu'il s'agit de mots-clés hautement compétitifs.

More from our blog

See all posts